LE LABYRINTHE VERT DES FEES DE NEBIAS

DSC00841DSC00867DSC00910

Aujourd'hui c'est Noël, et ce jour doit être dans la joie, les familles sont réunies au cœur d'un bon repas échangeant les cadeaux, mes enfants sont avec leur papa, mes parents se reposent de notre festin de la veille, alors que reste t'il?... Mère nature... c'est elle, qui pour ce jour de Noël m'accueillera avec le désir de partager avec moi la nourriture des sens. Ma destination Nébias entre Espéraza et Quillan, cela fait quelque temps que je souhaite découvrir le labyrinthe vert, tout me porte dans ce déplacement, une douce température de 10°, peu de vent, mon allié le soleil est bien présent. Et ma bonne amie Cathy qui n'a pas voulu me laisser partir seule, belle âme, toujours prête à accueillir bras ouvert les moments magiques de mère nature et de ces messages. 

En rentrant dans le village de Nébias il faut prendre le chemin du moulin à vent, nous arrivons sur un plateau ou nous voyons deux moulins, nous garons la voiture et prenons le sentier nature je ne saurai pas vous dire la direction que nous avons pris car nous n'avons pas suivi correctement le circuit, il est bon pour moi de me laisser guider par l'instinct, ceci dit Mat était la, le fils de Cathy un bon garçon protecteur et rempli de curiosité.

Comment peut on décrire l'inexplicable, alors à travers mon ressentie nous allons voyager au cœur d'un univers d'où la magie des fées nous enveloppe d'un doux manteau de feuille de Fougère, de mousse et de lichen entouré d'un lien de Lierre.. nous marchons sur un tapis de feuilles de chênes de couleur pourpre, les roches sont recouvertes d'une épaisse mousse entrelacées de branche de lierre, le pied des arbres ( sapins, buis, hêtre, chêne, le genévrier) sont eux aussi vetus de mousses et de lichen par çi par là des champignons.

DSC00863DSC00898

Du vert du vert encore du vert...

DSC00911DSC00912

Dans le labyrinthe, je ressens un passage et dans mes jambes la fraicheur et la sensation d'un cours d'eau venant d'une source porte et porteuse d'une énergie bienfaitrice, précieuse et sacré d'où l'esprit de ce lieu que j'ai nommé l'esprit de l'émergence nous accueille et nous offre multiples révélations, mes sens me donnent une essence à la note de mousse de chêne, de résine et de bois de sapin, dans les couloirs du labyrinthe une douce chaleur nous entoure, nos mains et nos joues restent chaudes, cela étonne Cathy, elle qui a toujours les mains froides en hiver.

DSC00846DSC00879

DSC00880DSC00881

Parmi cette riche végétation, nous avons rencontré un gros Chêne vieux de 250 ans, il abrite dans le creux de son tronc un petit rongeur qui a trouvé sa petite maison en sa protection, l'esprit du chêne révélateur de

DSC00887

Ainsi que le Sapin Harpe, de sa forme curieuse aura poussé après une chute dans sa jeunesse qui ne l'aura pas déraciné il aura continué à se nourrir dans le sol, il a pris appui sur une roche qui l'aura soutenu et aidé à se développer en direction de la lumière nécessaire à sa survie, depuis sa forme est une harpe enchanteresse et si l'on sait écouter nous pouvons entendre le son et le murmure de son esprit, ce sapin est un musicien.

DSC00888

Et celui çi ... certain l'on surnommé l'arbre poulpe, à nous de laisser aller notre imagination...

DSC00857

PLus loin nous arrivons au "clos des encantados" en patois "enchanteresses", un historien Louis Fédié à écrit dans son ouvrage une légende venant de la région du Razès, qui raconte qu'autrefois dans le pays des êtres surnaturels, des fées, qu'ils appelaient les encantados, restaient cachées le jour dans des cavernes souterraines et profondes, celles çi communiquaient par un passage secret dans les souterrains de la montagne de Rennes les bains.

DSC00913DSC00882

Au creux du clos des enchanteresses, mère nature me montre un endroit représentant un temple sacré d'où j'ai eu envie d'écrire quelques lignes, l'esprit émergence me remplie d'une vibration me communiquant son énergie "Dans la spirale du labyrinthe ton corps se purifiera, tes fluides s'imprègnerons du sacré, ta peau recevra la terre" ainsi nous avons mis de la terre humide sur notre visage comme un masque d'argile, est-ce le rituel de ce lieu ? en tous les cas notre peau aura reçu beaucoup de douceur et notre odorat aura senti l'essence d'émergence.

DSC00901 DSC00907

DSC00908DSC00904

Merci Mère nature pour cette journée offerte en ce jour de Noèl.